Intensity Report of the November 25, 1988 Saguenay, Québec, Earthquake [Rapport des intensités du séisme du Saguenay, Québec, du 25 novembre 1988].

Mary Cajka et Janet Drysdale

Commission géologique du Canada

Dossier Public 3279, 1996.

RÉSUMÉ

Le vendredi 25 novembre 1988, le plus fort tremblement de terre de l'est de l'Amérique du Nord des 53 dernières années s'est produit à 35 km au sud de Chicoutimi, Québec soit à 75 km au nord de la zone sismique de Charlevoix-Kamouraska. Localisé dans une région relativement inactive du point de vue séismique, ce séisme, connu sous le nom du tremblement de terre du Saguenay, avait une magnitude calculée de 5,9 mb, 6,5 MN, et une profondeur de 29 km. Il est caractérisé par un précurseur unique, une activité de répliques modeste, et un fort contenu énergétique pour les hautes fréquences.

Afin de déterminer la distribution des intensités, la Commission géologique du Canada a distribué environ 2400 questionnaires dans les communautés rurales du Québec, de l'Ontario, des Maritimes et de Terre-Neuve. Le taux de réponse fut estimé à environ 75%. Des informations supplémentaires furent obtenues de rapports techniques et de journaux locaux. Les données canadiennes furent amalgamées aux données semblables colligées par le National Earthquake Information Service des États-Unis pour produire une carte des isoséistes.


Carte des isoséistes pour le tremblement de terre du Saguenay.

Le séisme du Saguenay fut ressenti avec une intensité maximale de Mercalli Modifiée (MM) VIII, mais plus généralement de MM VII, dans la région de Chicoutimi-Jonquière-La Baie. Il fut fortement ressenti par la plupart des gens à l'intérieur de 500 km, par plusieurs à l'intérieur de 1000 km et dans des conditions particulières, perçu par quelques personnes au-delà de 1000 km. Les dommages dans la zone épicentrale peu peuplée furent modestes, limités à des murs de maçonnerie non-renforcée fracturés ou effondrés et à quelques glissements de terrain. Hors de la zone épicentrale, les dommages corrèlent avec les dépôts non-consolidés. La superficie où le séisme fut ressenti dépasse 3,5 millions de km2, en accord avec le fort contenu énergétique pour les hautes fréquences, et s'approche de la superficie du séisme de M6,5 de Charlevoix-Kamouraska de 1925.



Extrait de: Ressources pédagogiques / GSC le 2000.02.11